+ 30 000 clients satisfaits
Paiement sécurisé
Contactez-nous : 05 61 31 95 58
De 8h à 12h et de 14h à 17h.
du lundi au vendredi

Normes électriques pour le chauffage de salle de bain

Voir nos équipements de salle de bain PMR

Il est important de bien chauffer nos espaces bains pour garantir confort et bien-être. Et ce, surtout en hiver lorsque les températures chutent. Investir dans un bon système de chauffage permet aussi de lutter contre la prolifération des bactéries et l'apparition de moisissures dans les salles de bains pour préserver notre santé. Vous pouvez chauffer une salle de bain avec un sèche serviette, un radiateur soufflant, peu importe si vous optez pour un radiateur électrique, vous devrez respecter des normes électriques pour le chauffage de salle de bain.

Radiateur seche serviette Noirot Mono BainCollection Noirot Mono Bain

Les différents chauffages électriques

Avant de connaître les impératifs en matière de normes électriques pour le chauffage de salle de bain, il convient de bien différencier chaque modèle.

Le radiateur à inertie

Ces appareils de chauffage offrent une chaleur agréable et douce qui n’assèche pas l’air. Mais c’est surtout pour son principe de conservation qu’il est apprécié. En effet, ce radiateur est doté d’un corps de chauffe solide ou liquide qui stocke les calories puis les renvoie une fois l’appareil éteint. Ce système appelé aussi radiateur à accumulation permet une diminution de la consommation d’énergie.

Le sèche-serviette

Solution tendance et moderne tant dans sa technologie que dans son esthétique, le radiateur sèche serviette gagne du terrain dans nos espaces bains. Il fonctionne comme les appareils de chauffage à inertie.

Le radiateur soufflant d'appoint

Peu économique à l'usage, cet appareil de chauffage bénéficie d'un temps de chauffe très rapide. Son ventilateur permet en effet de rejeter très rapidement l'air chaud à travers la pièce. 

La sécurité commence dès l’achat

Des labels, certifications et indications permettent de garantir la qualité et la sécurité de votre radiateur. Toutes ces informations sont par ailleurs impératives, notamment au niveau des assurances en cas d’incendie.

  • La norme NF Electricité et Performance : cette certification assure la qualité et la fiabilité des matériaux utilisés. Elle garantit la sécurité maximale par votre appareil. Elle rassure par ailleurs sur la haute performance énergétique dont fait preuve le radiateur : il chauffe de façon optimale en réduisant la consommation d’énergie.
  • Le marquage CE : cette indication doit impérativement figurer sur votre appareil de chauffage. Elle approuve que l’appareil puisse être commercialisé dans l’Union Européenne et qu’il a donc été conçu selon les normes en vigueur sur le territoire.
  • La classe II : votre radiateur doit posséder une double isolation qu’indique la classe II. Il est indispensable que votre radiateur atteigne ce haut niveau de protection et ce, notamment pour l'espace bain.
  • L’indice de protection IK : il indique le niveau de protection des appareils électriques contre les chocs. Cet indice suit une graduation allant de 0 à 10, 10 étant le niveau de protection le plus élevé.
  • L’indice IP : c’est « l’indice de protection à la pénétration d’objets et d’eau ». Chaque indice IP se caractérise par deux chiffres. Le premier chiffre correspond au niveau de protection face à la pénétration de corps solides. Le deuxième chiffre indique le niveau de protection face à la pénétration de corps liquides.

Voici une idée du nivellement de protection de vos équipements électriques 

  • IP0X : Aucune protection à la pénétration de corps solides
  • IP6X : Protection contre l’intrusion de poussière
  • IPX0 : Pas de protection à la pénétration de corps liquides
  • IPX8 : Protection contre l’immersion permanent

Une installation qui respecte la norme électrique

Vos équipements électriques doivent effectivement respecter les normes en vigueur. Mais pour assurer une sécurité sans faille, votre installation électrique doit être à 100% fiable.
Ainsi, votre appareillage électrique de chauffage doit être équipé d’un interrupteur différentiel de type AC. Cet interrupteur différentiel coupe le courant instantanément en cas de risque d'électrocution.

Où installer mon chauffage électrique dans ma salle de bains ?

La norme NFC 15-100 : Les volumes de protection

La norme NF C 15-100 divise la salle de bain en quatre sections. Ces dernières définissent des volumes correspondant à des espaces dans la pièce et dans lequel des appareilles électriques sont autorisés ou non.

  • Volume 0 : ce volume correspond à la douche ou la baignoire. Attention, il s’agit bien du contenant en lui-même. Absolument aucun appareil électrique ou prise n’est autorisé dans ce volume.
  • Volume 1 : Ce volume correspond à 2,25 m au-dessus de la baignoire ou du receveur de douche en partant du sol. Certains luminaires sont autorisés. Les radiateurs électriques quant à eux sont tous proscrits dans ce volume.
  • Volume 2 : Espace qui correspond à 3 m au-dessus de la baignoire et du bac à douche en partant du sol de la salle d'eau. A l’horizontal, le volume 2 court jusqu’à 60 cm autour de ces deux équipements. Certains chauffages électriques sont autorisés. Ils doivent néanmoins garantir être de classe II avec indice de protection IPX3. Ce dernier implique que le radiateur est protégé contre la vapeur d’eau.
  • Volume 3 : Ce volume correspond à tout le reste de la salle d'eau, à savoir à partir de 60 cm de chaque point d’eau. Sont autorisés les appareils de classe I et I. Ils doivent néanmoins être reliés à la terre et garantir un indice IPX1.

Bien veillez au volume caché : il s’agit des espaces situés sous la baignoire et la douche. Cela va de soi, les radiateurs électriques ne sont pas admis ici !
Bon à savoir : la puissance nécessaire d’un sèche serviettes se calcule selon la surface de la salle de bain mais n’a pas de rapport avec les volumes. Même très peu puissant le radiateur électrique n’a pas sa place dans le volume 0 ou 1 des salles de bains.

Le transformateur de séparation

L'espace est parfois tellement réduit qu'il faut mettre en place un transformateur de séparation. Ce dernier permet de séparer deux réseaux électriques d'une même installation électrique.

L’installation de votre appareil électrique de chauffage doit répondre à des prérequis très strictes ! C’est d’ailleurs le cas pour tous les appareils électriques. Ainsi, vous devez par ailleurs respecter les normes pour le chauffe eau de salle de bain. Pour le branchement de votre appareillage électrique, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel !