+ 30 000 clients satisfaits
Paiement sécurisé
Contactez-nous : 05 61 31 95 58
De 8h à 12h et de 14h à 17h.
du lundi au vendredi

Normes pour le chauffe eau de salle de bain

Voir nos équipements de salle de bain PMR

Lors des rénovations de salles de bains, une attention particulière doit être portée à l’installation de vos équipements de salle de bains. Chauffer une salle de bain avec un sèche serviette ou installer un cumulus dans ne se prend pas à la légère ! Pour garantir votre sécurité, il convient de respecter les normes en vigueur. Il est néanmoins complexe d'y voir clair tant les normes, règles et lois sont nombreuses...Et notamment lorsqu’elles concernent des équipements peu connus du grand public comme les cumulus. C’est pourquoi nos experts en salle de bains proposent ici de vous accompagner dans le respect des normes pour le chauffe-eau de salle de bains.

Quels appareils pour la production d'eau chaude ?

  • Chauffe-eau électrique : Ces appareils de chauffage sont parmi les plus fréquents au sein de nos logements. Plusieurs modèles sont disponibles. Leur volume diffère pour s’adapter aux besoins de chaque famille.
  • Chauffe-eau au gaz : Il fonctionne comme son nom l’indique au gaz. Il est plus économique que son confrère qui fonctionne à l’électricité.
  • Chauffe-eau solaire : Beaucoup moins fréquent que les deux précédents, cet appareil est couplé à un réseau de panneaux solaires raccordés au logement.
  • Chauffe-eau thermodynamique : Il permet de réaliser des économies conséquentes grâce à son fonctionnement avec pompe à chaleur.

Au-delà de l’énergie, leur manière de fonctionner les différencie les uns des autres.

  • Le chauffe-eau instantané :  Cet appareil chauffe l’eau à la demande, il ne peut donc fonctionner en fonction des heures creuses/heures pleines.
  • Le chauffe-eau à accumulation : L’appareil est doté d’un réservoir de stockage qui permet d’accumuler l’eau chaude et de la transmettre selon l’envie de la famille. Ceci permet de réaliser une économie d’énergie. Cette technique s’apparente à un chauffage à inertie qui stockerait donc les calories pour transmettre la chaleur plus tard.

Investir dans un matériel de qualité

Hormis l’installation d’un chauffe-eau, le matériel en lui-même doit respecter des normes. Portez-y une grande attention et notamment si vous investissez dans un matériel de seconde main. Vérifiez que l’appareil soit en règle. Et pour mettre toutes les chances de votre côté, misez sur des appareils de grandes marques : Atlantic, De Dietrich.

La mention norme NF Electricité

Cette norme électrique permet d'assurer que le matériel répond aux exigences nationales en termes de matériaux, sécurité et fonctionnement. Elle garantit également qu’en cas de défaillance, votre appareil électrique saura se mettre en sécurité.

NF Electricité Performance de catégorie C

Cette norme nf garantit un haut niveau de performance. Elle assure une qualité optimale et confirme un rendement de qualité avec un rapport dépenses caloriques et énergétique / chauffage de l’eau de haut niveau.

L’emplacement du chauffe-eau dans la salle de bains

La norme NFC 15-100

Toutes les installations électriques sont soumises à la réglementation dictée par la norme nfc 100-15. Elle divise la salle de bains en quatre zones. Chacune représente des volumes dans lesquels des appareils électriques ou branchements sont autorisés. Voici les zones définies par la norme électrique. 

  • Le volume 0 : correspond à la baignoire et au bac à douche.
  • Le volume 1 : zone qui court du bas de la baignoire ou du bac à douche jusqu’à 2,25 m de hauteur en ligne droite
  • Le volume 2 : jusqu’à 3 m de la baignoire et du bac à douche et jusqu’à 0.60 cm autour du volume 1
  • Le volume 3 : l’espace restant incluant 60 cm autour des points d’eau.

L’emplacement du chauffe-eau la salle de bain

Installer un cumulus ou un chauffe-eau dans une salle de bain est généralement déconseillé. Mais il se peut que vous n'ayez pas le choix. Dans ce cas-là, il convient de respecter les volumes de la salle de bains. Comme vous l’auriez fait pour l’installation d’un radiateur électrique ou d’une prise. Tous les équipements électriques et à gaz sont proscrits dans le volume 0.

  • Le chauffe-eau à gaz : Le chauffe-eau gaz est relativement risqué du fait du taux d’humidité très élevé. Installez-le uniquement dans le volume 3 avec couche d’étanchéité.
  • Le chauffe-eau électrique : Cet appareillage électrique doit bénéficier d’un dispositif à disjoncteur différentiel 30mA pour respecter la norme RT2012. Ces équipements électriques doivent par ailleurs bénéficier d’une liaison équipotentielle supplémentaire.
  • S’il s’agit d’un chauffe-eau à accumulation, ce dernier doit être alimenté en 230 V pour être autorisé dans les volumes 2 et 3. Si l’emplacement est impossible dans ces zones, il sera possible d’installer l’appareil dans le volume 1. Il devra cependant être horizontal et installé le plus haut possible afin d’éviter le contact avec la condensation et les éclaboussures éventuelles.
  • Un chauffe-eau instantané devra lui aussi fonctionner sur du 230 V, il devra être proche du point d’eau à chauffer. Il sera autorisé dans les volumes 1, 2 et 3. Vous pouvez par ailleurs installer un transformateur de séparation.

Faites appel à un professionnel

Certains appareils de chauffage comme le radiateur électrique par exemple peuvent être installés de façon autonome. Mais les chauffes eau, cumulus et chaudières nécessitent des compétences poussées. Mieux vaut faire appel à un professionnel qui respectera les normes électriques en vigueur pour une installation électrique fiable et sécurisée. D'une manière générale, il vaut mieux toujours faire appel électricien et un chauffagiste lors d'une rénovation des installations électriques. Degré de protection, liaison équipotentielle, interrupteur différentiel ou tableau électrique sont des éléments importants qu'il convient de maitriser. Ils pourront également vous conseiller sur le volume du chauffe-eau à choisir. Celui-ci est indépendant des surfaces disponibles dans les salles de bains contrairement au calcul de la puissance du sèche serviettes selon la surface de la salle de bain.

Vous pouvez par ailleurs entretenir votre chauffe-eau via une purge pour augmenter sa longévité et préserver ses capacités. Cet entretien permet par ailleurs de sécuriser votre appareil. Comment procéder ? Il s’agit en réalité de vidanger l’appareil de façon mensuelle. Chacun peut effectuer cet entretien sans faire nécessairement appel à un professionnel. Pour terminer, sachez que le cumulus n’est pas le seul appareil électrique soumis à une règlementation stricte. Des appareils électriques comme le sèche serviettes doivent respecter les normes électriques pour le chauffage de salle de bain ou bien les prises pour l’appareillage électrique.