+ 30 000 clients satisfaits
Paiement sécurisé
Contactez-nous : 05 61 31 95 58
De 8h à 12h et de 14h à 17h.
du lundi au vendredi

Travaux salle de bains : adapter sa salle de bain pour une personne à mobilité réduite

Que ce soit pour une personne âgée ou pour une personne dotée d'un handicap, il est parfois nécessaire d'adapter sa saIle de bain. Il faut alors se lancer dans de nombreux travaux de salle de bain. Cependant, il est compliqué de connaitre toutes les normes et toutes les astuces pour adapter sa salle de bain aux personnes à mobilité réduite. Nos experts ont donc listé quelques petits conseils qui vous seront plus que nécessaire.

 

 

Conseils pour l'aménagement d'une salle de bains PMR

L'accès dans la salle de bain

L'accès à la salle de bains et dans la salle de bains est un point primordial. Il faut donc adapter sa salle de bains en fonction des besoins.
Premièrement, réalisez une salle de bain de plain-pied, afin que des seniors ou personnes en fauteuil roulant puissent y accéder facilement.
Deuxièmement, optez pour un sol de salle de bains antidérapant, normé entre R9 et R12 afin d'éviter tous risques de glissades.
Concernant la porte d'entrée de la salle de bain, une largeur minimum de 80 cm est préconisée. Attention, si seuil de porte il y a optez pour un seuil de moins de 2 cm, arrondi ou chanfreiné.
Enfin, laissez un espace de manœuvre dans votre salle de bains de 1,50 mètre, afin qu'une personne en fauteuil roulant ait l'espace nécessaire pour faire demi-tour sur place.

Normes salle de bain PMR
Source : Côté maison

Les murs de la salle de bains

Le premier des conseils à suivre, et pas des moindres, est de penser à faire des murs colorés dans votre salle de bains, notamment à l'endroit où se trouve le lavabo avec sa robinetterie ou le wc, afin de se repérer facilement dans la salle de bain.
Vous devrez également placer à minima une barre d'appui au mur, afin que les personnes à mobilité réduite puissent s'y accrocher. Optez de préférence pour une barre d'appui coudée à 135°. La barre d'appui sera installée à plus de 40 cm d'un angle afin d'éviter le blocage d'une personne en fauteuil roulant.

La domotique dans votre salle de bain

Toute l'installation électrique est également importante. Installez des prises et interrupteurs à des endroits visibles de jour comme de nuit.
Les interrupteurs devront de préférence être placés à l'entrée, entre 0,90 et 1,30 mètre de haut.
Les prises seront également placées à cette hauteur, et non au raz des plinthes, comme fait de manière classique, afin que personne n'ait à se baisser, pour un meilleur confort.

 

Equipements spécifiques à une salle de bain PMR

Un lavabo spécialisé avec robinet pour votre salle de bain

Le choix du lavabo dans une salle de bain PMR est primordial. En effet, celui-ci doit être accessible, ergonomique, autoportant et avec des pougnées de préhension. Si vous n'en trouvez pas, pensez à équiper votre mur d'une barre d'appui. La barre d'appui devra être de préférence d'une autre couleur que vos murs, afin d'être facilement visible.
Le lavabo sera installé à minimum 80 cm du sol et le dessous de la vasque devra être à minimum 70 cm du sol afin qu'une personne en fauteuil roulant y accède aisément.
Pensez également à vous équiper d'un siphon déporté, qui permettra le passage du fauteuil roulant.
Enfin, choisissez un robinet infrarouge avec un réglage simple de la température, plus pratique qu'un mitigeur ou mélangeur classique.

Lavabo PMR
Source : Villeroy & Boch

Des toilettes adaptés à une salle de bains PMR

Le choix des wc est très important. En effet, le wc, qu'il soit suspendu ou à poser, devra être surélevé et rallongé pour faciliter l'accès latéral au fauteuil roulant. La hauteur de l'assise du wc sera la même que celle du siège du fauteuil roulant, soit entre 70 et 90 cm.
Afin que la personne à mobilité réduite puisse accéder aux toilettes en toute autonomie, laissez un espace de 80 x 130 cm de part et d'autre des toilettes.
Enfin, une barre d'appui sera là aussi de rigueur. Et même conseil que précédemment : d'une autre couleur que vos murs !

Une douche ou une baignoire dans sa salle de bain PMR

Si vous souhaitez installer ou conserver votre baignoire dans votre salle de bain, il vous faudra vous équiper d'un réducteur de baignoire. Ce réducteur de baignoire permettra à la personne à mobilité réduite de s'assoir tout en prenant sa douche pour un meilleur confort.
Toutefois, si vous faites le choix de la baignoire avec réducteur de baignoire, pensez à équiper votre baignoire de petites marches.
Attention, choix à bannir s'il s'agit d'adapter sa salle de bain pour une personne en fauteuil roulant.

Salle de bain PMR avec douche
Source : Villeroy & Boch


Si vous suivez nos conseils, préférez malgré tout la douche à la baignoire avec réducteur de baignoire pour votre salle de bain, qui vous fera gagner de la place dans votre salle de bain, choisissez un receveur extra plat. Le receveur extra plat, tendance et design, sera idéal pour réaliser une douche à l'italienne dans sa salle de bains.

Pour éviter les chutes dans la salle de bain, ce receveur extra plat devra être antidérapant de classe C, receveur extra plat respectant les normes PMR en vigueur. Si vous ne trouvez pas de receveur extra plat antidérapant à encastrer, vous pourrez choisir d'installer un tapis de douche antidérapant.
Le confort devra également être de mise. Pensez donc à installer un siège de douche dans votre salle de bains. Il existe par exemple des tabourets à ventouse ou encore mieux, des sièges repliables à fixer au mur. Ce dernier permet que la personne à mobilité réduite puisse se doucher en toute autonomie et que les autres membres de la famille puissent se doucher dans le confort.
Pensez également à la barre d'appui, toujours très importante. Cette barre d'appui devra être une fois encore, de couleur différente du mur pour être bien visible de tous.
Par ailleurs, votre douche avec receveur extra plat se devra d'être équipée d'une paroi de douche fixe, avec une espace de 80 cm minimum pour faciliter l'accès aux seniors ou à la personne en fauteuil roulant.
Enfin, faites le choix d'un robinet avec levier démultiplié, facile à actionner ou d'un mitigeur thermostatique pour avoir un contrôle simple de la température. Une butée de température à 38°C est conseillée pour votre robinet salle de bain si vous avez également des enfants dans votre foyer.

 

Les aides pour financer vos travaux de salle de bains

Le crédit d'impôt

L'Etat a mis en place, de manière à aider les personnes à mobilité réduite et leurs familles, un crédit d'impôt. Celui-ci vous octroie 25% de remise sur l'équipements spécial PMR, tels que la barre d'appui, le receveur extra plat, le réducteur de baignoire ou encore le wc surélevé.
Bien évidemment, il existe un plafond : 5 000 euros pour une personne seule ou 10 000 euros pour un couple. Ce montant est néanmoins plus qu'appréciable pour se créer tout le confort nécessaire pour personne âgée ou personne en fauteuil roulant dans une salle de bains.

L'ANAH

L'ANAH est l'agence nationale de l'habitat. Il s'agit d'un établissement public d'état qui aide à l'adaptation des logements liée à la perte d'autonomie tels que le vieillissement ou le handicap (perte d'acuité, de motricité, etc).
Il existe une ANAH dans chaque département. Cette agence octroie, selon le dossier, des taux de subventions pour la réalisation de divers travaux et notamment la salle de bain : 30% pour les ressources modeste et 50% pour les ressources très modeste.
Pour faire la demande de cette aide, c'est très simple : contactez l'ANAH, déposez votre dossier (que l'on peut vous aider à monter si besoin), et attendez. Si votre dossier est accepté, il vous suffira de fournir vos factures.

La MDPH

La MDPH est le dernier organisme pouvant vous aider dans la réalisation de vos aménagements de salle de bains spécifique. MDPH signifie Maison Départementale des Personnes Handicapées. Elle, tout comme l'ANAH, présente dans tous les départements de France, afin d'aider les personnes à mobilité réduite et leurs proches : personne en fauteuil roulant, seniors, etc.
Le but premier de cet organisme est d'évaluer le handicap et ses besoins, qu'ils soient humains ou techniques. Une fois le handicap et les besoins compris, une aide est accordée : une prise en charge de 75 à 100%, en fonction de la nature des frais. Il se peut qu'il s'agisse de l'achat d'un fauteuil roulant, d'une aide à domicile ou de l'aménagement de votre domicile.

 

Créer une salle de bains PMR n'est une mince affaire et encore moins quand la salle de bain est petite. Retrouvez alors ici des astuces pour le manque de place dans une salle de bain.