+ 30 000 clients satisfaits
Paiement sécurisé
Contactez-nous : 05 61 31 95 58
De 8h à 12h et de 14h à 17h.
du lundi au vendredi

Comment faire une aération dans une salle de bain

Voir nos équipements de salle de bain PMR

L'aération des pièces de la maison au sein de nos logements est capitale ! Apparition de moisissures, problèmes d'asthme, mauvaises odeurs, la salle de bains est la pièce la plus exposée ! Les salles de bains sans fenêtre dites aveugles sont très fréquentes au sein de nos logements. Ceci implique de choisir une déco pour salle de bain sombre et surtout d’investir dans une bonne aération dans la salle de bains. Vmc, vmp, vri, il est parfois difficile de s’y retrouver. D’autant que la multiplicité des mécanismes et les subtilités de chacun complexifie le choix. Ce dernier devant être adapté aux besoins propres à chacun selon les impératifs budgétaires et les contraintes du logement. C’est pourquoi nos experts vous accompagnent pour savoir comment faire une aération dans une salle de bain.

Aération efficace = salle de bain sèche et saine

Les salles de bains sont des pièces largement soumises aux problèmes d'humidité et dont les revêtements sont mis à rude épreuve. Condensation et vapeur d’eau entrainent l’usure précoce des matériaux. Pour leur assurer un maximum de longévité, il faut aérer la pièce. D'autant lorsque le logement est doté d'une salle de bains sans fenêtre. Une bonne ventilation de salle de bain favorise par ailleurs votre confort. Elle préserve également votre santé en évitant la prolifération des bactéries et l’apparition de moisissures.

La vmc et la vmp : choisir un système de ventilation efficace et économique

La Ventilation Mécanique Contrôlée vmc

La vmc ventilation mécanique contrôlée est le système d’aération le plus répandu. La loi impose d’ailleurs son installation dans tous les logements neufs. On trouve plusieurs fonctionnements pour la ventilation mécanique contrôlée.

  • La vmc simple flux

Des entrées d’air sont situées dans les pièces de vie comme le salon et les chambres. Ces entrées d’air se présentent sous la forme de grilles d’aération le plus souvent installées sur les menuiseries des fenêtres. Des bouches d’extraction sont par ailleurs installées dans les pièces de la maison les plus soumises aux problèmes d'humidité ou l'air est davantage vicié : la salle de bains et la cuisine. Tout ce réseau est relié via des gaines à un bloc extracteur doté d’un moteur et d’un ventilateur. Il est le plus souvent camouflé dans les combles ou un grenier. Il existe deux types de vmc simple flux :

  • Vmc simple flux autoréglable

    La vmc ventilation mécanique contrôlée simple flux autoréglable C’est une solution bon marché. Le débit d’entrée d’air et d’aspiration est constant. Il n’évolue pas en fonction du taux d’humidité dans les salles de bains et les cuisines ni des températures extérieures. Du coup, en hiver, le volume d’air froid entrant ne peut être diminué bien que la salle d'eau ne soit pas utilisée. Cet air refroidit la température ambiante du logement ce qui conduit inévitablement à augmenter le chauffage…d’où la perte d’économie.
  • Ventilation simple flux hygroréglable
    Elle fonctionne comme la ventilation mécanique contrôlée autoréglable excepté qu’elle assure une modulation du débit d’extraction de l’air et d’entrée d’air en fonction de la température extérieure et du taux d’humidité dans la salle de bains. En hiver notamment, il n’y a donc pas d’entrée d’air froid en surplus.
  • La ventilation double flux

D’une part, l’envoi d’un air neuf et donc sain dans les pièces comme le salon et la chambre. Et d’autre part, l’air vicié de la salle de bains et de la cuisine est aspiré et rejeté vers l’extérieur. Un échangeur thermique se charge de la chaleur contenue dans l’air vicié pour la transmettre à l’air venue de l’extérieur. Attention aux idées reçues ! Il n’y a aucun mélange des deux airs. Ce système d'aération garantit davantage d'économies d'énergie et ne nécessite pas d’entrées d’air sur les menuiseries. Néanmoins, l'installation de la ventilation mécanique contrôlée vmc double flux est plus complexe.

La Ventilation Mécanique Ponctuelle (VMP)

La vmc est obligatoire dans tous les logements neufs. Néanmoins, s’il s’agit d’une rénovation, aucune obligation légale vous somme s’installer une vmc. En effet, la faisabilité technique est parfois totalement impossible du fait de la disposition des pièces, cloisons, greniers. On opte alors pour la Ventilation Mécanique Ponctuelle. Cette dernière se dote d’aérateurs et d’extracteurs d’air dans la salle de bain et la cuisine. Ces derniers fonctionnent indépendamment les uns des autres. L’aérateur de salle de bain situé près des fenêtres aspire l’air sain de l’extérieur. L’extracteur d’air qu’on préconise d’installer à l’opposé de l’aérateur d’air extrait l’air vicié de la pièce. La vmp ne fonctionne jamais en continu. Elle est active en fonction des besoins via un détecteur de présence ou un éclairage automatique relié à la vmp. Il peut par ailleurs s’agit d’un détecteur d’humidité.

La Ventilation mécanique Répartie : le bon compromis

Cette ventilation de salle de bain fonctionne comme une VMC. L’air neuf est envoyé depuis les pièces de vie saines vers les pièces humides. La différence majeure se trouve au niveau des aérateurs. En effet, chaque aérateur fonctionne de façon individuelle. Il n’y a aucun réseau de gaines qui les relie les unes aux autres. D’où l’intérêt de cette ventilation en rénovation : budget, faisabilité et délais !  Comme ça fonctionne ? Des entrées d’airs sont situées près des fenêtres des chambres et du salon. Cet air neuf circule via des grilles de transfert jusqu’aux pièces de service.  L’air vicié est quant à lui rejeté à l’extérieur. On trouve deux types d’aérateurs : L’aérateur intermittent et l'aérateur permanent.

L'aération de salle d'eau s'effectue au bénéfice de votre santé et d'un bien-être non négligeable dans votre logement. Pour choisir, il vous faudra peser les pour et les contres en faveur ou en défaveur de votre budget, de votre temps et des économies d'énergie.